Un parcours quotidien

17/04/2013

 

 

 

Genève à Montréal

Karine Laurence (EAVM)

 

Montréal à Genève

Justine et Laura (HEAD)

 

 

Le projet Un parcours quotidien a commencé avec l’idée de prendre notre chemin quotidien, maison à l’école ou travail et le transmettre à l’autre ville.  L’idée était d’imposer notre trajet quotidien à une autre personne et voir où cela mènerait. L’architecture de Montréal et celle de Genève n’est pas la même et la ville n’est pas construite de la même façon. Donc, il y a beaucoup d’obstacle pour reproduire un parcours dans une autre ville.

 

Avec les nombreux testes vidéo que nous avons produit, le résultat en était au fait que le parcours était trop long et pratiquement impossible à transmettre. Puisque, les plans de la ville ne sont pas nécessairement aux mêmes échelles, il aurait été difficile de calculer le trajet piéton et celui du transport.

 

Ensuite, avec réflexion nous sommes venus au fait, que le quotidien n’est pas qu’une question de parcours qui part de la maison au lieu principal où nous allons, mais c’est aussi un parcours qui marque notre vie. Un trajet que nous faisons pendant plusieurs jours ou plusieurs années marquera une partie de notre vie. Le retour à ce trajet nous rappellera des souvenirs. Lors de la transmission des parcours, il n’est pas que question de transposer un trajet quotidien, mais aussi une partie de notre vie, de notre vécu.

 

Pour produire le projet, nous avons tracé sur une carte de notre ville le parcours qu’on désirait imposer dans l’autre ville, nous avons calculé le nombre de pas que nous faisions avant de changer de direction et on a filmé ce parcours. Ensuite, nous avons transmis toutes ces données, pour que l’autre personne puisse transposer le parcours.

 

Il a été intéressant de voir les contraintes du parcours transmis lors de la mise en oeuvre du vidéo final. Le nombre de pas ne nous amenait pas nécessairement sur une rue continue, mais plusieurs fois devant un mur ou quelques autres obstacles. L’installation est constituée de deux écrans, sur chacune d’elle il y a le parcours de Genève à Montréal et Montréal à Genève. Elles sont positionnées en diptyque, car les deux vidéos se complètent sans avoir un effet miroir. Il est intéressant de voir où chacun des parcours mènera dans les différentes villes.

 

PDF Justine et Laura

quotidienA4