Hasard et Coïncidence

17/04/2013
 

      Pour cette collaboration entre nos deux groupes sur le projet Hasard et Coïncidence, notre intention de projet était de créer une aventure déphasée entre Montréal et Genève, inspirée de jeux vidéos tels que Myst et de récits dont vous êtes le héros. Cette aventure permettrait au spectateur de choisir différents parcours hasardeux, loufoques et cocasses à travers une série de vidéos filmés à la première personnes et présentés sur une plateforme indéterminée. Celle-ci nécessitait une interface d’interaction permettant au spectateur de faire des choix. Youtube proposait la meilleure option pour sa plateforme simple et accessible pour nous tous. Le site permettait de faire du montage et de créer l’interface d’interaction à même le web.

 

      Notre façon de travailler sur le projet pris la forme d’un jeu d’échange et de comparaisons de thèmes et d’éléments récurant dans nos villes et environnements respectifs. Nous proposions des vidéos à l’un qui répondait par d’autres vidéos en essayant de suivre une sorte de thème. Par exemple, nous sommes partis d’une scène prenant place dans une cabine téléphonique, l’autre à répondu par une cabine téléphonique en enchainant sur des ascenseurs, les autres répondirent par des ascenseurs et ainsi de suite. Notre but était de créer une sorte de fil conducteur en proposant autant un aspect narratif qu’en proposant un parcours déroutant, déphasé entre les deux villes dans l’enchainement des scènes.

 

      Au final, le projet montre quelques endroits clefs et intéressants des deux villes, soit à l’intérieur, à l’extérieur, mais ne donne pas nécessairement au spectateur une liberté de choisir. Il peut décider d’aller à droite, à gauche à certains endroits, mais au en réalité, il demeure contraint dans la narrativité que nous imposons à travers les vidéos que nous avons choisi d’intégrer au parcours. Le trajet demeure un circuit fermé et ne permet pas nécessairement d’en sortir, par exemple, en allant vers d’autres vidéos sur le net. Peut-être que ce pourrait être une piste intéressante pour une version 2.0 du projet qui prendrait en compte de manière encore plus radicale la plateforme sur laquelle celui-ci prend vie, c’est-à-dire, un site proposant une banque de vidéo dont la durée combiné dépasse probablement les temps cosmiques.

(Pour un résultat optimal, visionner directement la vidéo sur Youtube…)

Lien vers la documentation complète des journaux —>

 

Compte rendu complet —>

Capucine Bily | Martin Besson | Guillaume Bourdon